Tilleul de Sully (1601), colline de Servoin à Cormaranche en Bugey – Ain

Aujourd’hui, le Tilleul de Sully, aussi appelé Tilleul de Servoin, planté en 1601 sur la colline du même nom, (Cormaranche-en-Bugey), a 422 ans. Sa circonférence est de 5,08 mètres à 1,30 mètre du sol. Son hauteur actuelle maximale est de 15 mètres.

La présence de nombreux ­tilleuls séculaires dans l’Ain, et principalement dans le Bugey, s’explique par l’Histoire. Sous Henri IV, ils commémorent le rattachement définitif des anciennes provinces savoyardes du Bugey, mais aussi de la Bresse et du pays de Gex, à la France par le traité de Lyon du 16 ­janvier 1601.

Ce tilleul, fait partie de ces arbres plantés cette ­année-là. Ils avaient une fonction communautaire dans les villages. Quand ils étaient plantés près de l’église, ils servaient de lieu de rassemblement pour des fêtes religieuses. Il se trouve sur le chemin qui mène depuis à la statue de la Vierge Marie (Notre Dame de Servoin) édifiée en 1855.

À l’origine, cet arbre était accompagné de deux autres tilleuls sur la commune, l’un à côté de l’église, l’autre en forêt, ils ont disparu il y a plus d’un siècle. Lui a survécu, non sans avoir essuyé les aléas du temps, comme en témoignent des cicatrices et des branches amputés (vent, foudre, …). Mais il garde une indéniable prestance, surveillé de près par la commune de Plateau d’Hauteville et le Conservatoire d’Espaces Naturels Rhône-Alpes. Une variante du sentier de découverte, de l’espace naturel du marais de Vaux et du plan d’eau des Lésines, passe au pied de cet arbre majestueux.